Stratégie de la Sorbonne : échec du budget de la zone euro ?

Stratégie de la Sorbonne : échec du budget de la zone euro ?

Emmanuel Macron sait que le budget doit être prêt à un usage contre-cyclique en cas de crise financière mondiale, ou européenne comme la crise grecque. Une zone à monnaie unique a besoin de coordination budgétaire renforcée. Sa promesse de campagne d’un budget de la Zoneuro a abouti cette semaine à un fond européen de 22 milliards d’euros, financés sur sept ans par les Etats-membres de l’UE. La résistance hollandaise et allemande, ordo-libérale et méfiante, a écarté les ambitions du président de la République (parlement de la Zoneuro, ministre des finances, harmonisation fiscale sur les entreprises et budget de la Zoneuro).

Selon le Financial Times, on attendra néanmoins la bataille des européennes : le dispositif sera finalisé et annoncé en juin. Une fois les cartes rebattues, on verra si la présidence française est toujours en mesure de pousser la stratégie de la Sorbonne face aux deux démocraties libérales excédentaires méfiantes de tout outil d’intégration budgétaire.

Promesse tenue pour Emmanuel Macron ? On reprochait beaucoup à François Hollande de n’avoir pas modifié l’équilibre européen en 2012, et notamment le Traité stabilité croissance qui commençait à fortifier ces dispositifs de la Zoneuro. Reconnaîtra-t-on à Emmanuel Macron l’initiative, comme sur le Brexit ? Ou souhaite-t-on l’échec de la stratégie carolingienne ?

L’élection du 26 mai déterminera une bonne partie de ces voeux.

Sur journalpolitique.info