Lyon : un grand débat des européennes prévoit huit candidats et un « maximum de clash »

Lyon : un grand débat des européennes prévoit huit candidats et un « maximum de clash »

Une bonne partie du spectre politique républicain sera représentée lors de ce « Grand débat des européennes » qui se déroulera à Lyon, le 29 avril prochain, 18h, à l’initiative de l’association d’étudiants de l’EM Lyon et trois autres groupes étudiants.

Crédits photo : Débat des européennes du 29 avril

L’occasion pour les huit candidats invités de défendre leur vision du Vieux Continent, quelques semaines seulement avant le scrutin. Soutiennent-ils l’OTAN ? L’accord de Paris ? Erasmus ? L’euro ? Veulent-ils sortir de l’UE ou ajouter de nouveaux traités ? Croient-ils dans les institutions de l’Union ? Voient-ils en Salvini et Orban une menace ou une promesse ? Quelle renaissance européenne défendent-ils ? Pourquoi se présenter devant les jeunes de Lyon ? Autant de réponses à apporter.

Devant un public jeune, rappelant le Grand débat national qui avait eu lieu à Lyon en mars 2019 (notre article), ces candidats traitement les quatre grands thèmes du débat et répondront aux quolibets des étudiants marxistes. Ils devront déjà convaincre les différents amphithéâtres d’aller voter. Notons qu’une tête de liste fait le déplacement (Nicolas Dupont-Aignan pour DLF), que le PS représente Place publique et que l’ancien chroniqueur Bernard Guetta représentera le parti présidentiel pour son entrée en politique. Enfin, deux figures appréciées des jeunes, Adrien Quatennens pour La France insoumise et Nicolas Bay pour le Rassemblement national, risquent de se partager les honneurs.

Les 4 associations d’étudiants organisant l’évènement s’attendent surtout à ce que les affrontements soient vifs : « 8 couleurs politiques, 4 thèmes puis des questions du public, 2h30 de débat pour un maximum de clash dans ce Grand Débat des Européennes – Lyon  » peut-on lire.

Programme :

17h15 :Ouverture de la salle – 18h00 : Débat sur les 4 thèmes principaux –19h30 :Questions du public –20h30 : Clôture du débat

Les équipes de journalpolitique.info seront bien présentes.

Rendez-vous sur le campus de Lyon 3 (Manufacture des Tabacs, 6 cours Albert Thomas, 69003 Lyon).

Affiche du débat

Détails sur le site dédié.

Madeleine,

Pour journalpolitique.info


Lyon : Wauquiez s’interpose dans le duel persique

Lyon : Wauquiez s’interpose dans le duel persique

Évidemment l’occasion était trop belle pour Laurent Wauquiez, chef du parti LR. En phase active de campagne, il revient d’apostrophes aiguës face à Marine Le Pen (RN) et Nicolas Dupont-Aignan (DLF) qui suivent le Brexit ou Stanislas Guérini (LREM) et Olivier Faure (PS) qu’il juge inconsistants, lors du débat télévisé du 10 avril dernier. Il se sent un vrai poids politique.

Il s’est montré particulièrement dur envers D. Cormand (EELV). Guérini pense à une nouvelle taxe – photo CNEWS

De retour à Lyon-Confluence, il déclare que le duel persique officialisé par Gérard Collomb met carrément en cause « le territoire« , à cause de la concurrence, ou de la cohabitation, entre la Ville et la Métropole. Il n’avait pas hésité à affirmer son rôle de guide en tant président de Région, notamment pour les politiques sociales. Il emploie une nouvelle métaphore aujourd’hui : « Si la locomotive est à l’arrêt parce que j’ai deux conducteurs qui se tapent dessus, on ne peut pas y arriver ». Les disputes sur le projet d’Anneau des sciences l’ont excédé.

Il ne manque que le « Roi de Perse » au milieu

Ce que LyonMag qualifie d’appel au calme provient pour Lyon Capitale d’une position de « grand frère » dans cette affaire d’enfants. C’est tout simplement une concurrence d’autorité politique, et d’autorité morale : « J’ai du respect et de l’estime pour Gérard Collomb et David Kimelfeld. Il y aura le temps des élections. Mais de grâce, on ne va pas vivre dans un combat de tranchées pendant des mois et des mois« . Les lieutenants LR avaient ces derniers temps voulu signifier la vivacité de la droite grandlyonnaise.

A voir si les combattants perses toléreront cet arbitrage ou préfèreront écourter leur duel.

Journalpolitique.info