Paris : l’écologie politique assiège le Ministère ce matin, ainsi que Total et EDF

Le millénarisme converge avec les luttes de l’éco-féminisme et la lutte pour la justice climatique. Un live démarre dès 10h30 pour montrer les forces déjà en place. Le placardage de « Macron président des pollueurs » revêtit le ministère.

Via J-terre

Le Ministère envoie une stagiaire, engagée depuis deux semaines, pour répondre aux questions des organisateurs qui diffusent devant un peu plus de mille personnes. Un rapport serait apparemment remis en fin de stage.

Une représentante francilienne de Youth for Climate propose du « sabotage massif » et taper « au maximum sur l’écologie consensuelle et le capitalisme vert« . « Il faut aller vers des blocages qui durent longtemps sur le modèle ZAD. »

« IL NE FAUT TRAVAILLER POUR DES ENTREPRISES ECOCIDES COMME TOTAL. JE VEUX TRAVAILLER POUR LE VIVANT. NOUS DEVONS FAIRE PRESSION A L’INTERIEUR DU SYSTEME EN CREANT UNE ALTERNATIVE RADICALE. » J-Terre

Elle ajoute qu’il faut « désobéir au quotidien« . « Au final on n’y connaît rien, il y a des experts, mais c’est plutôt le capitalisme qui est problématique, on a les solutions et il faut rester sous la barre des 2°« .

Méfiez-vous de cette scène de crime climatique.

Via le J-terre

Pour De Rugy, ces militants « se trompent de cible« .

A suivre en cette belle journée de printemps,

Journalpolitique.info

Tribune de Macron pour la renaissance européenne : oui à l’Europe dans le monde

Nous remercions Charles, de Meyzieu (69) pour sa réaction à la tribune du PR que nous avons publiée en intégralité, que nous publions volontiers après aller-retour éditorial avec notre équipe, pour faire vivre le débat.

Vous souhaitez une tribune de lecteur ? Vous pouvez écrire à malik@journalpolitique.info

Merci à JP de publier in extenso un discours essentiel, plutôt que de butiner des petites phrases à l’effet délétère.
L’Europe est une question si vaste, si complexe, si fascinante et si chargée de passions (y compris les plus laides, on le voit avec la lamentable affaire du Brexit!) qu’elle ne mérite pas d’être raccourcie dans des dans quelques extraits tronqués repris par toutes les rédactions du buzz.
Une Renaissance de l’Europe ? Oui, absolument. La Renaissance des XIIIème-XVème siècles est notre a été une grande étape civilisationnelle pour ce nous sommes aujourd’hui. Elle ouvrit un monde d’effervescence où les plus belles voix s’exprimèrent, de la peinture de Botticelli aux géniales inventions de Leonardo da Vinci ou de Michel-Angelo, de la réflexion politique de Machiavel à l’humanisme d’Érasme, de la volonté de libération religieuse de Luther à la Divine Comédie, de l’invention des techniques modernes de finances commerciales et publiques à la résurgence des grands philosophes antiques grâce aux penseurs arabes d’Andalousie et aux chrétiens de la Méditerranée, de la médecine à l’agriculture qui permettra de sauver sauf accident des grandes famines. C’est encore l’Europe de la Renaissance qui découvrit son monde.
Aujourd’hui que nous savons combien les civilisations sont mortelles. D’un point de vue générationnel, ayant observé l’histoire je mesure mieux encore combien une renaissance est nécessaire. Que les plus jeunes s’emparent de notre civilisation pour savoir où on veut aller. Nous avons toute raison de vouloir une Renaissance.

Aujourd’hui que nous savons combien les civilisations sont mortelles, Nous avons toute raison de vouloir une Renaissance.


Nous n’avons plus l’illusion de croire à une consommation indéfinie de notre planète: en 2018, nous en sommes arrivés à l’avoir consommée dès le 24 juillet ! Nous devons dépenser des ressources de plus en plus grandes pour ne pas voir sombrer notre « modèle » de consommation, ce qui est aberrant ! L’esprit et la culture européenne survivront à une transformation de notre mode de vie, obligatoire envers la nature.On peut espérer que l’argent-roi n’y survivra pas.Nous pouvons devenir un havre d’harmonie de l’humain et de la nature. Quand le Président de la République invite l’Afrique dans ce grand projet, c’est le signe humaniste que la Renaissance de l’Europe ne se fera pas seule mais en solidarité, dans cette hauteur de vue de sa mission dans le monde. Le débat du colonialisme sera définitivement tourné si nous nous tenons main dans la main avec l’extraordinaire continent qui a donné naissance à l’humanité ! Oui à l’Europe des peuples libres et amis, oui à l’Europe souveraine et sensible au monde, oui à une vision lucide, sincère et humaniste pour pour notre continent et pour l’humanité.

Nouvelles de Meyzieu, Rhône (France).

Malik pour journalpolitique.info