Notre-Dame de Paris vue d’Alep : c’est la civilisation qui prend feu (tribune)

Pour Ben Ammar, le désastre de Notre-Dame est particulièrement touchant. Il ravive la flamme de la civilisation, détruite pour le jeu des puissants. Relayé sur journalpolitique.info (auteur : Salem Ben Ammar)

 » Je suis Notre Dame de Paris quelle que soit la cause de l’ incendie, Je suis les statues de Bouddha de Bamiyan détruites par les Talibans, enfantées par les Saoudiens, les Pakistanais et les Américains, peuples sans mémoire historique, Je suis le mausolée du saint Sidi Mahmoud au Mali, Je suis les mausolées de Saïda Manoubia et Sidi Bousaïd, Je suis Alep, une ville multi-millénaire, « 

 » Je suis les temples de Baal et Baalshamin,Palmyre, Je suis le monastère chrétien de Mar Elian, Al-Qaryatayn, Je suis le Lion de Palmyre, Je suis les manuscrits de Mossoul, une tragédie sans précédent dans l’histoire universelle, c’est Sumer et Babylone partis en fumée, Je suis le musée de Baghdad pillé et saccagé, Je suis le musée de Mosssoul, vandalisé et mis à sac, Je suis tous ces trésors, ces vestiges, ces oeuvres d’art, ces manuscrits et ces richesses inestimables de l’histoire humaine, témoignages du génie humain et des transmissions de relais entre les peuples et les cultures, détruits par la barbarie humaine pour priver les peuples de leur mémoire et leur identité. Carthage, détruite deux fois par les Romains (149 av. J.C.) et les Arabes en 698, mais elle n’a jamais pu renaître de ses cendres. « 

Bel exemple de solidarité entre les peuples. Notre-Dame de Paris et son feu ont réveillé le peuple français, l’un des derniers endormis. Refondons la nation à partir de ses fondements et ne nous laissons pas défigurer par la déculturation.

Pour journalpolitique.info

Restez connectés


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.