Lyon : duel persique en vue. Gérard Collomb ne veut pas partir divisés

L’actuel président de la Métropole s’était déclaré candidat à sa réélection. Il a mis au point les premiers éléments de sa stratégie cette semaine, devant ses troupes réunies à l’Odéon (Lyon 2e). L’actuel maire de Lyon, qui se trouve bien mieux place de la Comédie que place Beauvau, lui a tout simplement proposé de se retirer à son profit, lui laissant en revanche chance libre à l’Hôtel de Ville…

Voici ce que déclarait Gérard Collomb (LyonMag 04/2019) :

Au Point, il avait auparavant livré un entretien remarqué.

Photo du Point, portrait assez conquérant de stature nationale (édition du 4 avril 2018)

Dans cet entretien, le maire de Lyon jugeait :

« Il y a une seconde étape à tracer. Emmanuel Macron doit sortir de façon positive du grand débat, ce qui est complexe, car beaucoup d’idées ont été brassées, et nous sommes dans un contexte de préparation des élections européennes. Surtout, le président a déjà engagé 10 milliards d’euros. Avec le grand débat, Emmanuel Macron a fait une deuxième campagne électorale et il n’est jamais aussi bon que dans ces circonstances. Mais on n’est pas toujours en campagne électorale. Après, il faut faire des choix. Et s’y tenir« .

Gérard Collomb au Point

Il évoque aussi sa situation à Lyon en faisant allusion aux guerres fratricides persiques. Le maire historien pense que le jeune ne peut qu’échouer contre l’ancien. Emmanuel Macron et David Kimelfeld, sont tous deux des « fils spirituels ».

A voir si la droite, assez active dernièrement, pourrait profiter de ces querelles pour progresser. A gauche, on voit aisément les écologistes en position de force, ainsi que le PCF. Qui pour espérer mettre à profit ce duel persique ?

Pour Collomb, c’est simple nous apprend rue89 : il «  prévient, mais cela sonne en fait comme une menace : si les divisions perdurent, la droite a toutes ses chances de remporter les élections locales de 2020. Il le sait bien, lui qui, en 2001, avait bénéficié des fractures du parti adverse, enclin à perdre, à cette époque.  » (04/2019)

A suivre,

Sur journalpolitique.info

journaliste

Rédacteur-fondateur du portail A votre service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.